Domaines d’application


Hipérion® est une aide efficace pour :

Les séquelles des traumatismes sonores comme :

  • L’hyperacousie

L’hyperacousie est synonyme d’une hyper fragilité auditive qui est le plus souvent associée à une hypersensibilité du muscle tenseur du tympan. L’entraînement aux contrastes musicaux Hipérion® assouplie les réactions aux stimuli sonores et en améliore considérablement l’adaptation. L’article ci-dessous reporte l’incidence clinique de la réduction de réaction du muscle tenseur du tympan dans l’hyperacousie.

Westcott M. et al. Tonic tensor tympani syndrome in tinnitus and hyperacusis patients: a multi-clinic prevalence study. Noise Health. 2013 Mar-Apr;15.117-28

  • Les acouphènes

Une application spécifique des acouphènes prévoit le filtrage des fréquences acouphèniques, ce qui induit une désensibilisation des zones auditives responsables des sons fantômes. Si la cure ne les éradique pas complètement, elle permet d’en baisser sensiblement l’entité et d’en surmonter, de ce fait, les désagréments et de vivre mieux. L’étude ci-dessous confirme l’efficacité du filtrage des fréquences acouphèniques tel qu’il est appliqué par le procédé Hipérion®.

Pantev C, Okamoto H, Teismann H. Tinnitus: the dark side of the auditory cortex plasticity.Ann N Y Acad Sci. 2012 Apr;1252:253-8

De plus, les personnes souffrant d’acouphènes auraient d’autres zones du cerveau présentant une connectivité altérée. Cette association entraînerait des réactions émotionnels et comportementales reliés à la gêne de l’acouphène. L’étude ci-dessous corrobore l’hypothèse de l’implication des régions non auditives dans la physiopathologie de l’acouphène et suggère que diverses sont les régions cérébrales à l’origine de l’état de détresse du aux acouphènes.

Maudoux A et al. Auditory Resting-State Network Connectivity in Tinnitus: A Functional MRI Study. PLoS One. 2012;7(5):e36222

L’action progressive du training Hipérion® appliqué sous forme de micro-gymnastiques (répétition rapide et aléatoire des oscillations acoustiques) réajuste la sensibilité auditive.


Les troubles de l’humeur

  • Dépression

Dans les dépressions on observe des altérations métaboliques des cortex frontal et préfrontal qui à leur tours sont impliqués dans un réseau cérébrale très complexe incluant les voies auditives. La stimulation des régions temporales, par un entraînement auditif, a de bonnes chances d’apporter une amélioration de la qualité de vie du sujet, de son investissement dans les tâches sociales ainsi qu’un plus grand appétit pour les contacts et de plus grandes compétences relationnelles.

John F. Smiley et al. Reduced GABA neuron density in auditory cerebral cortex of subjects with major depressive disorder. J Chem Neuroanat. 2016 Oct; 76: 108–121


Les troubles du comportement

Après avoir longtemps été considéré comme un trouble de la relation mère-enfant, l’autisme est aujourd’hui, pour beaucoup de spécialistes, la conséquence d’un dysfonctionnement cérébral. L’imagerie cérébrale met en évidence un retard de la maturation des lobes frontaux chez les jeunes autistes et, dans certains cas, une réaction anormale du cortex cérébral à des stimulations sensorielles.

Zilbovicius M et al. Autism, the superior temporal sulcus and social perception. Trends Neurosci. 2006 Jul;29(7):359-366
Zilbovicius. Cerveau social et autisme. Le rôle du sillon temporal supérieur

Le training Hipérion® s’intègre à une prise en charge globale. Les effets, variables d’individu à individu, sont bénéfiques surtout si le contact avec le monde sonore est altéré par une hypoacousie ou par une hyperacousie. Ci-dessous, une publication concernant les modifications du comportement des enfants autistes suite à la stimulation AIT Bérard®, méthode strictement apparentée à la stimulation Hipérion®.

Behavior Sensory Changes, 2014

  • Hyperactivité, instabilité, agressivité
  • Manque de confiance en soi, affirmation de soi, gestion des états émotionnels
  • Trouble de la personnalité schizoïde, apathie, inhibitions, difficultés à agir
  • Anorexie (intégré au suivi psychothérapeutique)

Les troubles du comportement ont un substrat neurologique commun qui trouve, dans toute sa complexité, une référence dans les connexions mutuelles entre système limbique, aires frontales, préfrontales et les aires auditives. Les neurosciences ont tendance à démontrer une relation privilégiée entre les aires auditives et les régions préfrontales (aire 10 de Brodmann) responsable du comportement social, fonction exécutives, planification de l’action.

Medalla M, Barbas H. Specialized prefrontal « auditory fields »: organization of primate prefrontal-temporal pathways. Front Neurosci. 2014 Apr 16; 8:77


Les souffrances qui apparentent psychisme et corps

  • Fibromyalgie (intégré à la prise en charge médicale)
  • Asthénie, migraines, insomnie
  • Intolérances aux bruits
  • Stress

Souffrances de la sphère relationnelle

  • Séparation, licenciement, deuil

Difficultés cognitives

  • Concentration, attention, mémoire

Les troubles scolaires

  • Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie

Langage

  • Difficultés d’élocution (débit, bégaiement)
  • Apprentissage des langues étrangères