+33 6 18 24 42 83 7 rue de l'Yvette 75016 Paris therapiehiperion@gmail.com
  • "Le son pénètre directement notre corps. Ce que l'oreille peut accomplir à l'intérieur de notre cerveau, à l'intérieur de nos vies, rien d'autre ne peut le faire. La thérapie du son a un effet spécifique qui semble avoir des implications étendues et des résultats étonnants. Je crois que cela constitue une percée de plus grande efficacité pour la musique et la santé".

    Yehudi Menuhin

  • "Si vous voulez trouver les secrets de l'univers, pensez en termes
    d'énergie, fréquence et vibration".
    Nikola Tesla
  • "En apprenant à manier ces organes nerveux qui servent de régulateur aux fonctions, la physiologie nous donnera des moyens d'action sur les manifestations les plus élevées des être vivants".

    Claude BERNARD (1858)

    10ème leçon sur « physiologie et pathologie du système nerveux »

Dépression et neurosciences affectives

Dans les dépressions on observe un dysfonctionnement du cortex frontal et préfrontal sièges de la régulation de l’humeur. Les neurosciences démontrent une relation privilégiée entre les aires auditives (temporales) et les régions préfrontales responsables du comportement social, des dysfonctionnements émotionnels et cognitifs. Grâce à se réseau aux influences réciproques, la stimulation à polarités altérnées Hipérion atteint ces zones cérébrales en réactivant l’activité des aires touchées par la dépression. Rappelons ici que l’état mental a un corrélé neurophysiologique. Or, si ce dernier est dysfonctionnel, le mental et l’affectif subissent des évidentes conséquences.

Pourquoi ça reconstruit, pourquoi ça régénère ?

Comme tout développement sportif et musculaire, il est necéssaire d’appliquer des mouvements de va-et-vient entre deux positions. Le muscle qui doit affronter un effort subit un rearrangement de sa structure et se reconstruit plus fort et plus resistant. Or, avec un peu d’imagination nous pouvons penser que le cerveau se comporte comme un grand muscle qui réagit aux stimuli sensoriels par des activations modulées.

Comment se fait-il ?

Afin d’apporter une neuromodulation sur le cerveau, le dispositif Hipérion induit une gymnastique modulatoire à partir de la musculature de l’oreille moyenne. En suite, les modulations se transmettent au cerveau sur tout le réseau émotion-cognition-action. Comme le dit Robert Zatorre, directeur fondateur du Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son (BRAMS), la musique est la nourriture des neurosciences.


Dépression et risque suicidaire

Parmi les différents type de dépression nous pouvons détécter une courbe de la sensibilité auditive correspondante à une tendance suicidaire avérée ou à des idées suicidaires. Ci-après, le profil sonore correspondant à une tendance suicidaire.

Pourquoi cette relation entre la sensorialité et le comportement ?

Puisque le cerveau est sensible aux formes sensorielles, s’il existe des distorsions dans le système d’écoute il y a de fortes chances que le cerveau soit alimenté de façon nuisible. En effet, une correcte recharge corticale du cerveau dépend aussi de la qualité des informations en provenance des organes sensoriels. De son coté, l’intégrateur auditif joue un rôle détérminant dans la recharge corticale. La sensorialité auditive active le cerveau bien au-delà du cortex auditif. Ce dernier est strictement connecté aux régions frontales et préfrontales du cerveau responsables, entre autre, du comportement social. Ainsi, si la recharge corticale a des trous d’activation (zones fréquentielles plus en bas dans l’image ci-après) alors le cerveau peut dysfonctionner et donner lieu à un déséquilibre nerveux.